Cleanfox

Record en Ethiopie : 353 millions d’arbres plantés en 12 heures !

1200 milliards. C’est le nombre d’arbre qu’il faudrait planter pour sauver la planète. Les arbres ont en effet des vertues écologiques historiquement reconnues. Cependant, certains scientifiques réfutent cette idée de l’enrayement du changement climatique par une reforestation intensive et massive. Mais face à la déforestation qui gangrène la planète, notamment en Amazonie brésilienne où elle a progressé de 88% en un an, des initiatives urgentes sortent de terre. Direction l’Ethiopie, où un record incroyable vient d’être battu.

Une mobilisation générale


Le Premier ministre lui aussi met la main à pâte (à gauche)

L’annonce avait fait l’effet d’une bombe écologique. Abiy Ahmed, nommé Premier ministre de l’Ethiopie en avril 2018, a annoncé vouloir planter 4 milliards d’arbres d’ici octobre. C’est dans cet optique que des millions de citoyens se sont retrouvés ce lundi pour assurer une des étapes majeures du plan “Green Legacy”. Et surprise à la fin de la journée, le gouvernement fédéral a décompté 353 633 660 jeunes pousses, alors que l’objectif était de 200 000 000 ! Un véritable succès qui en dit beaucoup sur les efforts que les citoyens sont prêts à entreprendre quand leur gouvernement leur en donne les moyens…

L’Ethiopie, terre de choix pour la reforestation

Outre les bienfaits que ce reboisement va entraîner à l’échelle mondiale, les locaux vont aussi pouvoir en profiter directement. Le pays d’Afrique de l’Est a vu sa couverture forestière passer de 35% à 4% au 20ème siècle selon l’ONU. L’Ethiopie étant aujourd’hui un des pays les moins boisées au monde. Également un des pays les plus pauvres, l’Ethiopie va à moyen terme réaliser des économies découlantes de ces opérations plantations. En effet, progressivement les populations vont être auto-suffisantes en bois et réduire pas à pas leurs dépenses en importations de bois. Des critiques perdurent tout de même sur la réelle efficacité de ce type d’opération. L’’avenir nous dira si cela s’avère être une opération de communication isolée du gouvernement en place ou une initiative durable.