15 mai 2019 : le jour où la France vit à crédit de la nature.

Depuis des années, l’organisme Global Footprint Network en partenariat avec WWF calcule le jour de dépassement par pays. Cette année, l’Europe vit à crédit de la nature depuis le 10 mai. La France quant à elle, dispose de 5 jours supplémentaires avant d’attendre cette date.

Qu’est ce que la journée du dépassement ?

Le concept de journée du dépassement vient du britannique Andrew Simms travaillant pour le New Economics Foundation, partenaire du Global Footprint Network en 2006 pour la première campagne de journée du dépassement mondiale.

Le jour du dépassement correspond au jour à partir duquel l’humanité a consommé l’ensemble des ressources naturelles mondiale disponible. Cela signifie aussi que les émissions de gaz à effet de serre sont plus importantes que ce que nos océans et forêts peuvent absorber.

En d’autres termes, cette date correspond à la date à laquelle l’empreinte écologique de l’humanité, si elle vivait comme le pays en question, dépasse la biocapacité de la planète. Et cette année, le monde vivra à crédit de la nature dès le 1er août 2019.Il faut savoir qu’en 1961, cette date arrivait le 13 octobre.

Chaque pays à une date différentes :

  • Luxembourg :16 février
  • USA : 15 mars
  • Russie : 26 avril
  • Chine : 14 juin
  • Mexique : 17 aout
  • Vietnam : 8 octobre
  • Niger : 25 décembre

 

Si tout le monde vivait comme les Français, aujourd’hui serait notre jour du dépassement. Aujourd’hui nous aurions déjà consommé l’ensemble des ressources naturelles que la Terre peut renouveler en un an.
Et pour vivre une année complète, il nous faudrait l’équivalent de 2,73 planètes Terre. Bien plus que le monde, qui consomme 1,7 planètes Terre. Certains sont de bons élèves, comme les Malgaches (0,53 planète), les Africains (0,7 planète) ou encore les Indiens (0,72 planète). D’autres en sont encore loin : les Américains (4,95 planète) ou les Qataris (8,84 planète).

Le jour du dépassement n’est pas une date fixe ; mais la tendance est négative depuis 1970. Pourtant, la France a connu cette année un revirement de situation : 10 jours de gagné par rapport à 2018.
D’autres pays ont aussi reculer leur date, comme le Royaume-Unis : passant du 8 mai 2018 au 17 mai 2019.

Cela peut sembler faible, mais c’est une bonne nouvelle, qui, s’accompagnant d’une sensibilisation environnementale plus forte que jamais en 2019, nous donne l’espoir de continuer sur ce chemin.

Mais que pouvons nous faire pour essayer de faire reculer cette date ? La question est bien complexe et les solution peuvent demander du temps et de l’argent. Mais il existe aussi des solutions à l’échelle individuelle et non ou peu coûtante. Une lueur d’espoir !

 

Quelles solutions pour faire reculer cette date ?

Il existe différentes solutions. La première consisterait à réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre en changeant son alimentation. Il est aussi possible de changer quelques habitudes, notamment sur la consommation de plastique à utilisation unique.
Bien qu’ils existent beaucoup de solutions, en voici quelques une :

  • Limiter sa consommation de viande et poisson. Essayer de manger une à deux fois par semaine maximum de la nourriture animale. Vous pouvez aussi faire des challenges comme le lundi sans viande ni poisson.
  • Oublier les sacs plastiques. Un sac plastique émet 10g de CO2 par an. Il est nécessaire et important de limiter l’utilisation des sacs plastiques, qui peuvent facilement s’entasser chez nous et finir à la poubelle ou dans les océans.
  • Changer ses outils, ustensiles et objets du quotidien. Il existe de plus en plus de solution pour éviter de polluer et qui permettent aussi de faire des économies d’argent. Vous pouvez passer au zéro déchet pour limiter votre impact carbon lié à tout le plastique. Vous pouvez choisir de fabriquer vous même vos produits ménagers. De passer aux courses en vrac.
  • Réduire sa consommation d’énergie. Nous consommons beaucoup d’électricité : la lumière, le chauffage, le wifi, le frigo, la machine à laver,… . Il n’est pas toujours évident d’éteindre ses appareils comme un frigo car cela risque d’être plus compliqué pour la conservation des aliments. En revanche, vous ne partez jamais de chez vous sans éteindre une lumière ? Faite de même avec votre wifi, vos câbles branchés et autres appareils qui peuvent s’éteindre sans conséquences sur votre domicile. Baisser votre chauffage quand vous partez le matin.Débranchez vos appareils. Votre facture diminuera et vos vos émissions en feront de même.

Vous pouvez calculer votre propre empreinte et combien de planète vous sont nécessaire sur le site Ecological Footprint Calculator.

Vous pouvez ainsi voir combien de planète sont nécessaire et la date du jour de dépassement si tout le monde vit comme vous. Cela pourra peut être vous aider pour trouver des pistes pour réduire votre impact.