Le dimanche 28 octobre, à 3 heures du matin, il sera de nouveau 2 heures du matin. Il faudra donc remonter dans le temps et reculer les aiguilles d’une heure.

Pourquoi un tel changement existe-t-il ? Est-ce que cela fait réellement économiser de l’énergie ? Est-ce la dernière fois que nous changeons d’heure ?

Un gain d’énergie ?

 

En France, la première instauration du changement d’heure fût en 1973 après le choc pétrolier. Son objectif ? Réduire les éclairages artificielles et réaliser des économies d’énergie grâce à une heure d’ensoleillement naturel de plus le soir. Par suite, en 1998, l’ensemble de l’Union Européenne ont mise en place ce dispositif.

D’après une étude de l’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise des Énergies, ce changement d’heure permet d’économiser en 2009  l’équivalent de la consommation annuelle en lumière de 800 000 ménages c’est-à-dire 44 000 tonnes d’émissions de CO2.

De plus, d’après ce même rapport, reculer les aiguilles d’une heure permet une meilleure adaptation du réseau électrique lors de pics de consommation.

Alors pourquoi arrêter ?

Deux principales raisons pourraient mettre fin au changement d’heures.

Le changement d’heure a une conséquence direct sur notre bien-être et plus particulièrement notre horloge biologique. En effet, « Le sommeil est régulé par le rythme circadien qui fonctionne sur 24 heures, expliquait en 2016 à LCI le Dr Gérard Vincent, spécialiste du sommeil. Si ce cycle est perturbé c’est tout notre fonctionnement qui est concerné. Le changement d’heure peut faire le même effet qu’un décalage horaire ».

D’autre part, les conséquences énergétiques sont principalement dû à l’éclairage. Or, le progrès technique permet aujourd’hui des ampoules moins polluantes diminuant ainsi l’effet du changement d’heure.

 

Et au niveau Européen ?

En février dernier, le Parlement européen s’était dit favorable à la suppression du changement d’heure car ce système entraîne des effets négatifs sur le sommeil. De même,
Des millions d’Européens aussi. Huit personnes sur dix ayant fait la démarche d’aller répondre à la consultation de la Commission Européenne ont dit souhaiter la disparition de l’alternance entre l’heure d’hiver et l’heure d’été.
Fin août, le président de la Commission, Jean-Claude Juncker a promis d’abolir ce système dès l’automne 2019 pour rester en permanence à l’heure d’été.

La suite en Mars 2019 !

Téléchargez notre application Cleanfox qui lutte contre la pollution numérique !

A lire également :

CO2 : Et Si On Pouvait Empêcher Ses Effets Néfastes Sur L’Environnement ?

11 Gestes Pour Une Rentrée 2018 Web-Ecologique Au Bureau

3 Questions / Réponses Sur La Journée Du Dépassement