Depuis plusieurs années, les mails sont devenus indispensables dans notre quotidien. Malgré l’avènement des réseaux sociaux, l’e-mail reste le moyen de communication le plus utilisé tant au niveau professionnel que personnel. Mail, e-mail ou mel sont tous trois des termes qui désignent le courrier électronique. D’où proviennent ces dénominations ? Quelle est la mieux appropriée ? Comment les utiliser ? Explications.

Les origines de chaque terme

Diverses appellations peuvent être employées pour désigner le message électronique. L’e-mail a été inventé par l’informaticien américain Ray Tomlinson en 1971. Il s’agit d’un courrier envoyé électroniquement par le biais d’un réseau informatique, d’une boîte aux lettres électronique à une autre. En 1975, l’ingénieur John Vittal a adjoint le mail à la messagerie en regroupant les fonctions de lecture, d’envoi, de transfert, d’adjonction de pièces jointes et de corbeille dans une interface pratique.

L’origine du mot « mail »

À l’origine, le mot « mail » était tronqué de l’anglais. Cela signifie « poste » ou « courrier » et se rapproche du terme « malle-poste », issu du langage français. Ce dernier contient le courrier qui est transporté dans une malle portée par une diligence. Le mot « malle-poste » est lui-même tiré du vieux haut-allemand « malaha », qui veut dire « sac en cuir ».

En anglais, « mail » désigne à la fois le courrier électronique et postal. Le verbe « to mail » signifie « to send an e-mail » ou envoyer un courrier électronique en français. Dans le langage français, le « mail » peut également désigner une avenue plantée d’arbres ou une voie piétonnière de grande largeur.

L’origine du mot « e-mail »

Le terme « e-mail » provient de l’abréviation anglo-américaine de « electronic mail » ou courrier électronique en anglais. Le mot s’oppose à la lenteur du courrier postal, dénommé « snail mail », snail qui signifie escargot.

En français, le mot « e-mail » est le plus souvent gardé en minuscule. Il ne faut pas oublier le trait d’union, car « email » renvoie davantage à « l’émail » dentaire qu’au courrier électronique.

L’origine du mot « mel »

Le mot « mel » est une contraction de message électronique. Ce symbole a été proposé en 1997 par la DGLFLF ou Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

Il est utilisé pour préfixer une adresse électronique, comme « Tél. » pour désigner le numéro de téléphone. Son usage est très restreint et inapproprié.

Les synonymes

Le terme « message électronique » est le plus approprié pour désigner l’e-mail. On peut aussi garder l’expression « courrier électronique ». Pour faire court, vous pouvez utiliser le terme « courriel ». Créé par les Québécois en 1990, ce mot est accepté par l’Académie française et est présent dans les dictionnaires courants.

Au début, le terme « courriélec » a été créé en guise de contraction de « courrier électronique », mais il n’a pas été retenu.

Comment les nettoyer en un clic

Les courriels font partie intégrante de notre vie quotidienne. Un Français recevrait en moyenne 39 e-mails par jour. Une grande partie est constituée par des mails publicitaires, comme un spam ou une newsletter.

Il est essentiel de nettoyer régulièrement sa boîte mail pour en optimiser le fonctionnement. Cleanfox est un logiciel efficace qui permet de supprimer les mails indésirables et de se désabonner définitivement des newsletters en un clic. Il suffit d’associer sa messagerie électronique à cet outil gratuit, qui trie les e-mails en fonction des expéditeurs.