Qu’est-ce qu’un spam ?

Votre boîte mail est envahie par des messages que vous n’avez pas sollicités ? Il s’agit sûrement de spams. Quelques règles simples permettent de se protéger de ces messages indésirables. Qu’est-ce exactement que le spam ? Comment ne plus en recevoir ?

Le spam désigne une technique de prospection qui consiste à diffuser de façon massive et automatisée des informations par courrier électronique. Non sollicitées par les destinataires, celles-ci sont souvent de nature publicitaire.

S’il cible essentiellement les comptes de messagerie électronique, le spam peut aussi se retrouver sur les blogs, les sites de réseaux sociaux, etc. Des études montrent que cette forme de communication électronique représente aujourd’hui 90 % du trafic e-mail. Par ailleurs, elle a des répercussions sur l’environnement étant donné la consommation électrique qu’elle implique.

Qui pratique le spam ?

Le spam est pratiqué la plupart du temps par les sites de vente en ligne et les réseaux sociaux. Cette technique est en effet utilisée par les e-commerçants pour faire connaître leurs produits. Si vous effectuez régulièrement des emplettes sur des sites en ligne, vous recevrez certainement de nombreuses d’offres chaque jour. Les réseaux sociaux sont également de grands spammeurs, notamment Facebook et Twitter.

Par ailleurs, le spam peut provenir d’un simple particulier qui souhaite faire la promotion de son site ou encore d’un réseau de vente illégale comme ceux qui proposent des produits pharmaceutiques par exemple.

Différence entre un spam et une newsletter

Plusieurs critères distinguent le spam d’une newsletter. Ceux-ci permettent à votre boîte mail de caractériser ces types de mails et de les trier. Il s’agit notamment :

  1. Du nombre de destinataires. Non sollicités et non ciblés, les mails spams parviennent dans la messagerie de centaines de destinataires à la fois. Les newsletters en revanche sont ciblées en fonction des besoins des récepteurs. En effet, leurs expéditeurs utilisent des listes de consommateurs actuels ou de prospects.
  2. De la fréquence et du moment d’envoi. Alors qu’un destinataire peut recevoir plusieurs centaines de spams chaque semaine, à n’importe quel jour et à n’importe quelle heure, les newsletters ne sont envoyées que quelquefois par semaine, à des jours spécifiques et à des heures particulières, pour faire connaître des nouveautés ou des offres personnalisées.
  3. De la taille moyenne du mail. Lorsqu’ils proviennent du même expéditeur ou concernent un même sujet, les spams présentent souvent les mêmes taille et contenu car ils sont envoyés massivement via des listes automatisées. En revanche, les newsletters sont différentes à chaque mail envoyé car elles sont déterminées suivant l’objectif commercial et le destinataire.

Si les consommateurs peuvent également considérer les newsletters comme des messages non sollicités, leur plus grande différence avec les spams réside dans le fait qu’il soit possible de se désinscrire de ce type de mail.

Les différents types de spam

Le spam peut se présenter sous plusieurs formes. Il peut s’agir d’un :

  1. Spam à visée exclusivement publicitaire ;
  2. Spam d’escroquerie (mail demandant une assistance pour le transfert de fonds par exemple) ;
  3. Spam d’hameçonnage ou phishing qui est envoyé dans le but de soutirer des informations personnelles (identifiant, numéro de carte de crédit, etc.) à une victime.

En outre, certains spams peuvent contenir des fichiers contaminés ou encore des liens hypertextes installant un logiciel malveillant.

Comment ne plus recevoir de spam ?

Pour ne plus recevoir de spam, il convient de configurer un filtre dans votre boîte de réception. Par ailleurs, quelques gestes simples vous permettront de vous constituer une protection antipub efficace :

  1. Enlevez la sélection des choix facultatifs cochés par défaut lorsque vous souscrivez des services en ligne.
  2. Évitez de suivre des liens ou de répondre à des spams. Cela ne ferait que confirmer à leur expéditeur la validité de votre adresse électronique.
  3. Désabonnez-vous des mails publicitaires non souhaités et bloquez les messages provenant d’expéditeurs incessants en les mettant en liste noire.
  4. Consacrez à vos achats en ligne une adresse spécifique pour éviter de remplir de spams votre messagerie principale.

Comment bloquer les spams en utilisant un logiciel ?

Un logiciel anti-spam s’avère efficace pour bloquer les messages indésirables. Par ailleurs, un tel outil permet de supprimer automatiquement l’ensemble des spams dans votre boîte mail. Il en existe des payants (McAfee, Postbox, etc.) comme des gratuits (Spamihilator, SpamCombat, etc.).

Seuls les spams sont interceptés par ces logiciels. Vous continuerez ainsi à recevoir des newsletters. Si vous souhaitez vous débarrasser de celles qui ne vous intéressent pas, recourez à Cleanfox.

Notre outil permet de se désabonner des newsletters et des mails publicitaires en un seul clic, quelle que soit la messagerie (Yahoo, Outlook, Gmail, etc.). Ce logiciel totalement gratuit se démarque par sa facilité d’utilisation.

Il garantit un nettoyage efficace de votre boîte mail tout en réduisant votre empreinte carbone. En effet, l’envoi d’une newsletter génère près de 10 grammes de gaz carbonique. Or, 90 % de ces mails ne sont jamais lus. Les supprimer revient donc à faire un geste écologique.