Si vous aussi, vous êtes sensible à l’environnement, vous agissez sûrement déjà au quotidien pour réduire votre impact environnemental en adaptant votre mode de vie personnel et même peut-être celui de votre foyer. Les notions de réemploi, de réduction des déchets, de tri sélectif vous parlent à présent mais dans votre vie professionnelle, les choses évoluent moins vite. Cependant, comme vous avez adapté votre vie personnelle, vous pouvez aussi adapter votre vie professionnelle pour la rendre plus responsable. Pour se faire, le plus simple est sûrement d’impliquer votre entreprise pour la rendre plus verte. C’est notre conviction chez Cleanfox et je souhaite à travers cet article vous donner selon moi les éléments clés pour réussir à réduire significativement l’impact environnemental de votre vie professionnelle et de votre entreprise.

Comme nous, ne jetez plus de café !
Comme nous, faites le tri dans votre entreprise !
> Comme nous, réduisez les déchets produits dans vos bureaux

Les Contraintes Inhérentes À Une Entreprise

Le premier piège à éviter est de croire que toutes les initiatives réalisées à l’échelle personnelle sont réalisables à l’identique à celle de l’entreprise. Cela n’est pas le cas car les contraintes de bureaux sont beaucoup moins flexibles que celle de notre propre lieu de vie. Le bricolage et le désordre même à des fins louables d’un point de vue environnemental ne sont donc pas réellement envisageables. De plus, les potentiels clients, investisseurs et candidats ne doivent pas être dérangés par ces initiatives. L’espace physiquement nécessaire est également restreint dans la plupart des cas tout comme le temps disponible pour réaliser chaque action.

Ne nous mentons pas, réduire son impact environnemental prend souvent de l’espace et du temps : des ressources rares dans une entreprise. Il faut donc trouver des actions peu chronophages, nécessitant un espace physique raisonnable et n’étant pas nuisibles à l’image des bureaux (odeur, bruit, etc.). Ces actions doivent également être adaptées à la croissance de votre entreprise. La question à se poser est la suivante : mon action fera-t-elle toujours sens dans un an ?

 

Une contrainte à prendre en compte également est la nécessité d’impliquer tous les collaborateurs dans chaque action. Si un collaborateur n’est pas au fait de votre initiative ou ne sait pas comment il peut y contribuer pleinement, votre action perd clairement de son intérêt à l’échelle de l’entreprise. C’est en prenant en compte toutes ces contraintes que l’on peut identifier les initiatives à entreprendre pour réduire son impact environnemental professionnel et par la même occasion celle de son entreprise.

>

Identifier Les Leviers D’Actions

L’état d’esprit à adopter pour identifier ces leviers est le suivant : réduisons notre production de déchets, trions les déchets générés recyclables et revalorisons les déchets générés non recyclables. En gardant en tête les contraintes précédentes, je pense qu’il est intéressant s’inspirer de nos actions personnelles.

« Réduction, Tri et Valorisation ! »

Chez Cleanfox, pour réduire notre production de déchets et donc notre impact sur l’environnement, nous avons tout d’abord dit stop aux bouteilles d’eau et capsules de café en aluminium. A présent, nous buvons de l’eau stockée dans des bonbonnes qui, une fois vide, sont remplies à nouveau d’eau par notre fournisseur. Pour le café, nous avons investi dans une machine utilisant directement des grains de café torréfiés. Devant la quantité d’emballages générés chaque midi nous avons également réagi en investissant dans des tote bags faits en France à partir de coton bio. Chaque midi, les Foxs (employés de Cleanfox) utilisent ces sacs pour aller acheter leur déjeuner ! Mais tout n’est pas parfait et nous utilisons, par exemple, toujours des essuis-mains en papier (sans machine à laver dans les bureaux, il est difficile d’envisager l’utilisation de torchons et un sèche-main serait trop bruyant).

Concernant le tri des déchets que nous produisons, c’était loin d’être une partie gagnée, mais nous sommes sur la bonne voie ! Le tri sélectif a été mis en place : poubelles ménagères et poubelles “jaunes” en grand nombre et une poubelle pour le verre. Le tri est parfois mal réalisé et il faut donc bien communiquer sur cet aspect car si on ne nous l’a jamais appris, trier n’est évident pour personne ! Une fois que les Foxs trient correctement leurs déchets, il faut également s’assurer que le tri soit maintenu jusqu’aux conteneurs de l’immeuble. Encore une fois, c’est de la communication : nous avons expliqué notre démarche à notre femme de ménage et répondons à ses questions lorsqu’elle en a.

D’un point de vue revalorisation, nous sommes assez satisfaits ! Nous expérimentons une culture de champignons avec le marc de café et le carton que nous générons. Le but final étant de manger ces champignons (pleurotes jaunes). Nous compostons l’excédent de marc de café dans un compost de copropriété d’un immeuble situé à 10 minutes à pied de nos bureaux.

 

Mener Des Actions Et Impliquer Tous Les Collaborateurs

Bien évidemment, dans une entreprise, pour faire qu’un projet avance, il faut souvent l’accord de la “direction”. Chez Cleanfox, nous avons eu de la chance : en plus d’avoir l’accord d’Edouard, notre CEO, il a soutenu le projet et mis à disposition des ressources pour rendre l’entreprise encore plus responsable. Ensuite, il a fallu structurer le projet : pour cela, j’ai regroupé les Foxs disponibles les plus engagés dans leur quotidien pour trouver des idées et mettre en place un plan d’action. La sensibilisation de tous les Foxs a été alors plus simple et efficace.

Ce petit groupe de Foxs a aussi pour rôle d’être moteur et pilote sur tous les projets. Par exemple, sensibiliser les autres Foxs sur le tri sélectif et veiller à ce qu’il soit bien fait mais également démontrer que des alternatives fonctionnent. Une tentative a été d’apporter nos propres contenants lorsque nous allions acheter à déjeuner chez les commerçants du quartier (l’idée n’a finalement pas vraiment accroché car trop contraignante).

Ces projets transverses créent également une cohésion naturelle au sein de l’entreprise en mélangeant les équipes et en les impliquant dans des projets communs et ludiques. La culture des champignons a sûrement été le projet le plus fédérateur car chacun souhaitait savoir à quelle étape en était la culture ! En plus de cette cohésion qui a une vraie valeur pour l’entreprise, cet état d’esprit la sert également d’une autre manière en soignant son image publique et en augmentant son attractivité pour des possibles nouvelles recrues. Ces éléments sont à mettre en avant, si nécessaire, pour convaincre le “management” des bienfaits de ce changement de comportement plus respectueux de l’environnement.

En plus d’une communication forte en interne, nous souhaitions communiquer à l’extérieur de l’entreprise sur nos actions. Tout d’abord, car Cleanfox s’engage à la fois avec ses utilisateurs contre la pollution digitale et avec ses collaborateurs contre la pollution physique dans ses bureaux. Nous voulons également démontrer que l’engagement écologique est possible simplement dans la vie professionnelle de chacun au quotidien. Avec cet article, je souhaiterai que nos initiatives en inspirent d’autres. La balle est dans votre camp à présent, gardez à l’esprit ces mots : Réduction, Tri et Valorisation !

 

Wilfrid, stagiaire Data Business Analyst, heureux et épanoui chez Cleanfox