8 Conseils Pour Rester Ecolo Pendant le Confinement

bureau ordinateur


L’arrêt provisoire de certaines industries et le ralentissement générale de la production et des déplacements entraînent une baisse de la pollution extérieure. Cependant, un autre type de pollution explose pendant ce temps, la pollution numérique

Télétravail, cours à distance, Skype avec des proches et enchaîenemt des films et séries… les écrans sont plus que jamais omniprésent pendant le confinement. Des comportements qui ne font qu’accroître le nuage de pollution d’Internet. 


Voici comment limiter la pollution numérique provoquée par le confinement :

1- Nettoyer votre boîte mail

Le confinement est une opportunité de se re-concentrer sur soi-même, faire le ménage dans ses pensées, dans son appartement et… dans sa boîte mail ! 

60% des mails ne sont jamais ouverts. Un gâchis de temps et un fléau pour l’environnement puisqu’un seul mail émet en moyenne 10 g de CO2 par an. C’est le même bilan carbone qu’un sac plastique. D’autre part, 30 mails stockés pendant un an consomment autant d’énergie qu’une ampoule allumée pendant 24 heures.

Combien de mails étouffent votre boîte mail et la planète ? C’est le moment de leur dire au revoir. Et bonne nouvelle, nous sommes là pour vous aider !


2- Sélectionnez les destinataires de vos mails

Avec le télétravail, les mails envoyés entre collaborateurs augmentent énormément. Et vous qui trouviez déjà que vous en receviez beaucoup trop… Et si vous montriez la voie à vos collègues ? Commencez simplement par ne pas envoyer systématiquement à Pierre, la réponse de Paul à votre mail envoyé à Jacques. 

Ajouter un destinataire à un mail ajoute 6 g de CO2 au bilan carbone de votre message. Par exemple, envoyer 33 mails de 1 Mo à deux destinataires par jour produirait 180 kg de CO2 par an. C’est l’équivalent de 1000 km parcourus en voiture ! Voilà votre excuse écolo si vous en avez marre d’être tout le temps en copie de mails que vous ne lisez pas.

3- Adoptez les services de messageries instantanés

Les mails, encore eux. Tous les jours, ils nous assomment. Heureusement, les plateformes comme Slack se répandent dans les entreprises. Plus intuitifs et moins agressifs, elles nous font aussi gagner du temps. Mais les messages transférés y sont également moins énergivores et moins polluants. Parlez-en à vos collègues !

A lire aussi : 11 Gestes Pour Une Rentrée Ecologique Au Bureau

Trop de Spams?



Découvrez un outil simple et gratuit pour bloquer les spams, newsletters et emails publicitaires


4- Envoyez vos pièces-jointes par lien WeTransfer

Dernière petite astuce écolo concernant les mails. Un mail est plus nocif pour la planète lorsqu’il contient une pièce-jointe. Alors pour éviter de multiplier les mails polluants, nous vous conseillons d’utiliser WeTransfer. Vous obtiendrez un lien permettant à votre destinataire de télécharger votre pièce-jointe. 

Ainsi, seuls les intéressés auront le fichier sur leur ordinateur. WeTransfer supprimera ensuite le lien et arrêtera donc la pollution provoquée par le stockage de votre pièce-jointe. On pense notamment à nos amis journalistes qui envoient des communiqués de presse à tour de bras. Pensez à tous ceux qui ne sont jamais consultés et qui errent dans les boîtes mails…

Un mail avec une petite pièce-jointe émet 20 g de CO2, l’équivalent énergétique d’une ampoule allumée pendant 1 heure. Un beau gâchis.

5- Compensez la pollution de vos recherches internet avec Lilo ou Ecosia

Internet remplit depuis plusieurs années le rôle d’encyclopédie du 21ème siècle. Chaque question qui nous passe par la tête, à n’importe quelle heure de la journée, a de forte chance d’avoir sa solution en ligne. Il en est de même pour départager un “débat” avec un amis qui nous soutient que les champignons ne sont pas des légumes.

Malheureusement, toutes ces recherches internet ont un poids sur l’environnement. On estime que chaque requête émet environ 7 g de CO2 par an. Et qu’un internaute effectue en moyenne 1600 requêtes par an. En gardant cette estimation, cela revient donc à une pollution de 11 kg de CO2 par an. Soit autant que 90 km en Clio 4 ou en Peugeot 208.

A lire aussi : Comment Microsoft va Compenser sa Pollution Numérique Emise Depuis sa Création ?

Ce bilan carbone reste hypothétique car le fameux moteur de recherches à 6 lettres ne dévoile pas tous les chiffres concernant sa consommation énergétique. Cependant, vous pouvez maintenant savoir à qui profitent vos recherches internets. En utilisant Ecosia, vous participez à la reforestation. Avec Lilo, vous soutenez des projets à impact environnemental et ou social de votre choix.

6- Eteignez votre box internet lorsque vous ne l’utilisez pas

Voici un des conseils les plus simples à réaliser… à condition d’y penser. En temps “normal”, on vous conseillerez d’éteindre votre box d’internet dès que vous allez au travail, en cours, en vacances ou simplement que vous sortez de chez vous. Mais avec le confinement, on peut tout de même vous conseillez de l’éteindre lorsque vous dormez.

En une année, une box internet allumée 24h/24 consomme l’équivalent de 10 ordinateurs portables utilisés 8 heures par jour. Alors pourquoi ne pas simplement appuyer sur le bouton off de votre box internet ? Moins d’ondes, de consommation d’énergie et de pollution ne perturberont pas votre sommeil.

7- Diminuez la qualité de vos vidéos

Netflix, YouTube et Pornhub ont récemment annoncé avoir réduit la qualité de leurs vidéos, sur demande du gouvernement français. Le temps d’écran a logiquement explosé depuis le début du confinement. L’objectif étant d’éviter de saturer la bande passante et de laisser la priorité aux urgences, le télétravail et les cours en ligne.

A lire aussi : 5 Choses que Vous Ignorez sur la Pollution Pornographique

Avec une consommation énergétique moindre, les plateformes de vidéos en ligne ont également diminué leur pollution numérique. Vous n’avez rien remarqué ? Alors pourquoi ne pas adopter cet éco-geste à long terme ? La vidéo en ligne est responsable de l’émission de 306 millions de tonnes de CO2 par an. C’est l’équivalent de la pollution générée par tous les français chaque année !

8- Streamez raisonnablement

Pour compléter l’astuce n°7, voici un conseil clair et net : n’abusez pas du streaming ! Développer votre créativité en dessinant, appelez vos proches, entamez les livres qui dorment sur vos étagères… ne soyez pas uniquement passif devant des écrans.

Et lorsque vous succombez au streaming, préférez le visionnage depuis votre télévision. 1 heure de vidéo visionnée sur un smartphone consomme autant qu’un réfrigérateur allumé pendant un an. Et restez connecté en wi-fi, réputée moins énergivore que la 4G.


Alors quoi de prévu pour les prochaines semaines ? 


Privé de notre liberté de déplacement, nous pouvons cependant profiter d’un temps libre plus important. Mais comment optimiser ces précieuses heures que nous voyons d’habitude défiler dans les transports et autres déplacements quotidiens ?

Et si vous profitez du confinement pour vous habituez à ces éco-gestes ? 

Trop de spams ?

Reprenez le contrôle de votre boîte mail